La présence de Gbagbo booste l’économie de Mama





la-presence-de-gbagbo-booste-leconomie-de-mama


La présence du président Laurent Gbagbo à Mama son village natal, à 27 km de Gagnoa, depuis dimanche 27 juin 2021, a boosté depuis l’économie informel dans ladite localité.

« Merci Opah », allusion faite à l’ancien Chef de l’Etat, a déclaré avec joie, dame Tina Claire, vendeuse de jus à Ouragahio (10 km de Mama), et qui depuis quelques jours, écoule facilement et avec abondance, sa marchandise dans le petit village, devenu un lieu de fréquentation pour des centaines de personnes.

De 1500 Fcfa de recette journalière, elle est passée à 6 000 FCFA par jour, l’obligeant à venir à faire le déplacement de Mama avec plusieurs glacières de jus de gingembres et de bissap. Elle vient de Ouragahio tous les matins avant 06H00, et assure qu’elle continuera de venir proposer ces jus dans le village, car les gens continueront de venir, mais « en pèlerinage », pense-t-elle.

Aux côtés de dame Tina, installée non loin de la place publique du village, plusieurs concessions qui ont été aménagées en buvettes de fortune, ont même du mal à satisfaire la clientèle. « Ici, c’est les clients qui cherchent des chaises pour venir boire », fait observer un confrère de la presse audiovisuelle, nullement découragé d’aller de concession en concession à la recherche d’un banc.

Partout, le village est devenu un grand marché ambulant, où à défaut de construire ou d’aménager un commerce, plusieurs concession ont mis en location, tout ou partie de leurs arrière-cour, où même du salon, auprès de dame venus des villes environnantes, comme Gagnoa, Bayota, à la recherche de clients de circonstances.

« C’est un bon business », fait observer Kouakou Richard, responsable de jeunesse, qui explique qu’il n’y a presque plus de place à Mama pour vendre. Il assure que ce sera ainsi, tant que celui qu’il appelle affectueusement opah, ou le père, le président Gbagbo, présent dans le village.

Il pense que cette situation que certains considèrent comme éphémère, avec le départ prochain de l’ancien président sur Abidjan, pourrait au contraire constituer un leitmotiv pour des jeunes de se lancer dans des activités de commerce, vu que « le retour du fils au pays, est définitif », considère-t-il.

Acquitté par la Cour Pénale Internationale (CPI), l’ancien président est retourné en Côte d’Ivoire le 17 juin 2021. Il a été accueilli par des milliers de personnes, qui ont fait le déplacement de Gagnoa, chef-lieu de département et de Mama, le village où se trouve sa résidence.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Les jeux d'argent toujours aussi populaires en Afrique

Soro, merci d’avoir sauvé le Hambol