Des ONG de lutte contre le tabac menacent de porter plainte contre une télévision privée pour promotion du tabac et de l’alcool





des-ong-de-lutte-contre-le-tabac-menacent-de-porter-plainte-contre-une-television-privee-pour-promotion-du-tabac-et-de-lalcool


Des ONG engagées dans la lutte anti-tabac, regroupées au sein du Réseau des Ong Actives pour le Contrôle du Tabac en Côte d’Ivoire (Rocta-CI) et l’Union générale des consommateurs de Côte d’Ivoire (UGCCI), ont décidé de porter plainte contre le PDG de « Life TV » et son égérie, l’animatrice de l’émission « Allo Caviar » pour propagande de scène tabagique et alcoolique.

Le vendredi 26 août, le patron de cette chaîne de télévision privée, Fabrice Sawegnon a tenu à célébrer le succès de ce nouveau programme de télévision, animé par coach Hamond Chic en sabrant le champagne.

Sur les clichés, l’on pouvait apercevoir Sawegnon versant du champagne dans la bouche de son animatrice qui tenait dans le même temps, une coupe de champagne dans la main droite et un cigare dans la main gauche. Des clichés de la fête qui ont provoqué un véritable tollé sur la toile.

« Face à la gravité de l’acte, la société civile a décidé d’interpeller les autorités ivoiriennes et de saisir le procureur de la République de Côte d’Ivoire, Adou Richard », indique une déclaration de l’ensemble de ces Ong dont copie a été transmise, vendredi à Pressecotedivoire.ci.

Ces organisations entendent à travers cette plainte, faire en sorte que cela serve d’exemple pour ne plus qu’un habitant de la Côte d’Ivoire, quel que soit son statut, s'offre en spectacle de cette manière.

La société civile engagée dans la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire, voudrait également interpeller l’Etat de Côte d’Ivoire, afin qu’il prenne des dispositions réglementaires afin que les différents textes qui ont été pris dans le cadre de la lutte anti-tabac soient vulgarisés et appliqués. Notamment, la loi de 2019-676 du 23 juillet 2019 relative à la lutte anti-tabac, le décret portant institution d’un système de suivi, de traçabilité et de vérification fiscale des produits du tabac, de conditionnement du tabac et des produits de tabac pris en Conseil des ministres le mercredi 26 janvier 2022 et le Protocole pour l’élimination du Commerce illicite des produits du Tabac.

Pour ces ONG, ces textes qui recommandent des mesures multisectorielles globales pour réduire la consommation de tous les produits du tabac sont d’une importance capitale pour prévenir l’incidence des maladies et les décès prématurés provoqués par la consommation de tabac et l’exposition à la fumée du tabac. 

Selon les données de l’OMS après les enquêtes de 2005, dans le cadre de la lutte anti-tabac, elle a enregistré près de 5. 000 morts par an, dont 14 % chez les jeunes et 28 milliards de dépenses pour la prise en charge des malades des produits de tabac, rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire: Assoa Adou devant la cour de cassation ce mardi matin

Burkina Faso/Procès Thomas Sankara : le premier accusé à la barre reconnaît les faits