Autonomisation de la femme dans la région de la Bagoué : Salimata Dembélé-Diarra lauréate du prix Race





autonomisation-de-la-femme-dans-la-region-de-la-bagoue-salimata-dembele-diarra-laureate-du-prix-race


La première édition du grand prix RACE (Réseau africain des communicateurs émergents) s’est tenue, vendredi 7 juillet 2023, à Abidjan-Plateau. La lauréate du prix or de la meilleure promotrice de l’autonomisation des femmes dans la région de la Bagoué qui a été désignée est Mme Salimata Dembélé-Diarra, en sa qualité de présidente de la Fédération des groupements et associations féminins de la Bagoué.

Une distinction qui n’est pas usurpée au regard des actions qu’a menées cette dame au profit de la gent féminine. Baptisée « Mère Thérésa », celle qui est la cheffe de cabinet au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, est très engagée dans sa région pour la cause de la femme. Elle s’est donnée pour mission, depuis plus de 10 ans, d’organiser les femmes de la Bagoué par secteur d’activités, afin de leur faire bénéficier de financement. Car, pour elle, « investir dans la femme, c’est investir dans l’humanité ».

Elle a, à son actif, plusieurs campagnes de sensibilisation sur l'importance d'appartenir à une association. Electrification du village de Boyo, appui aux femmes en plusieurs hectares de semences et de tonnes d'engrais, équipement en produits phytosanitaires, octroie d'une parcelle de 10 hectares aux femmes de Boyo pour la culture de riz de bas-fond, de maraîchers et d'arbres fruitiers et la formation d'une cinquantaine de femmes issues des associations de riziculture.

D’ailleurs, une variété de riz produite par les femmes de Mougnini (région de la Bagoué) est baptisée Nagana, prénom sénoufo de Mme Diarra qui signifie modèle de vie exemplaire. Elle est également à l’origine du financement de projets en matière d'éducation et de santé grâce à un partenariat tissé avec le Fonds de dotation Cornélius et de l'association Goûtte d'eau.

C’est pour toutes ces actions que le mérite de Mme Diarra en matière de promotion de l’autonomisation des femmes dans la région de la Bagoué a été reconnu par le prix RACE.  Elle est juriste et gestionnaire des ressources humaines de formation.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Tracasseries liées au contrôle des pièces des engins à deux et trois roues : une décision du préfet de police va soulager les conducteurs

Deux décès accidentels lors du réveillon de la Noël à Ouéréguékaha