Assises nationales des femmes de Côte d’Ivoire (ANAFCI) : pour fédérer et valoriser les énergies féminines





assises-nationales-des-femmes-de-cote-divoire-anafci-pour-federer-et-valoriser-les-energies-feminines

Le Premier Ministre Robert Beugré Mambé entouré des femmes lors de la cérémonie de lancement des ANAFCI



La ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration, Anne Désirée Ouloto a procédé ce lundi 22 avril 2024 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, au lancement de la 1ère édition des Assises nationales des femmes de Côte d’Ivoire (ANAFCI), en présence du Premier ministre, Robert Beugré Mambé.

Selon l’initiatrice, la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré, ces premières assises qui ont pour thème : « Fédérer et valoriser les énergies féminines pour le développement de la Côte d’Ivoire » ont été créées en vue de recueillir les besoins des femmes sur toute l’étendue du territoire national, de les consigner dans un livre blanc et de les soumettre au président de la République, Alassane Ouattara.

« Les Assises nationales des Femmes de Côte d’Ivoire n’ont pas vocation à gommer nos différences, ni à ignorer nos divergences. Elles visent à capitaliser les premières et à dépasser les secondes dans un schéma de valorisation de nos talents, nos parcours, nos intelligences et nos ambitions. Les Assises sont comme la place du village que nous rejoignons tous pour parler de l’intérêt général, après avoir rangé et aménagé nos cases respectives », a-t-elle tenu à préciser.

Elle a ensuite annoncé que pendant trois semaines, les ANAFCI conduiront les équipes de son ministère dans les 14 districts, à la rencontre des femmes pour mener la réflexion afin d’occuper « toute la place qui est nôtre à l’effet de notre pleine participation au développement de notre pays », a ajouté Nassénéba Touré.

Le Premier ministre, ministre des Sports et du Cadre de vie, Robert Beugré Mambé, haut patron de cette cérémonie de lancement a salué cette initiative. Pour lui, « la vision du Président Alassane Ouattara est de bâtir une Côte d’Ivoire égalitaire dans laquelle les femmes et les hommes trouveront librement leur place ». C’est d’ailleurs, selon Beugré Mambé, ce qui a valu au président ivoirien, le titre de premier « He4She » (campagne de solidarité pour l'égalité des sexes lancée le 20 septembre 2014 par l'ONU Femmes) en Afrique  francophone.

« Les grandes avancées sociales et économiques réalisées par la Côte d’Ivoire depuis 2012 sous le leadership du Président Alassane Ouattara ont permis une amélioration certaine de la condition des femmes dans notre pays. Cependant, nous ne devons pas ignorer que des défis majeurs restent à relever si nous voulons permettre aux femmes d’occuper toute leur place dans notre société humaine, de transformer leur vie au quotidien et par ricochet, la vie de la nation. A ce titre, les Assises nationales des femmes de Côte d’Ivoire apparaissent comme un cadre idéal de réflexion et de proposition des femmes de Côte d’Ivoire dans toutes leurs composantes, pour réfléchir sur des sujets au cœur de leurs préoccupations quotidiennes et identifier les solutions idoines qui permettront d’assurer leur plein épanouissement individuel et collectif », a-t-il déclaré.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Athlétisme : Annulation des JO 2020, Ta Lou motivée malgré tout

Coronavirus : La Fédération Ivoirienne de Football suspend toutes ses compétitions