Des étudiants exhortent la jeunesse à s’intéresser au financement du développement durable





des-etudiants-exhortent-la-jeunesse-a-sinteresser-au-financement-du-developpement-durable

Les étudiants du Cerap ont organisé une conférence sur le financement du développement durable



Les étudiants de la Licence 3 du Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP), ont organisé, le vendredi 17 Mai 2024, dans les locaux dudit établissement sis à Cocody Mermoz, une conférence sur le développement durable qui s’est déroulé autour du thème :«La politique de mobilisation des ressources de financement du développement durable».

A en croire le président du Comité d’organisation de ladite conférence, Yann Coulibaly, les étudiants de Côte d’Ivoire, en particulier, la jeunesse ivoirienne, devraient s’approprier les questions de financement du développement durable.

« Cette conférence fait suite à une table ronde qui s’est déroulée en mars 2023 , avec la présence de plusieurs institutions internationales. Il ressortait que le financement du développement durable était un négligé en Côte d’Ivoire, du coup , nous étudiants du Cerap  avons décidé d’organiser une conférence pour les jeunes, pour les étudiants, pour les institutions de financement , afin que nous puissions prendre en main le développement durable, et avoir des ressources financières nécessaires pour financer le développement durable,  car le développement durable est beaucoup négligé surtout par la jeunesse ivoirienne. Il faut maintenant que nous prenions notre destin en main pour aller de l’avant. », a indiqué Yann Coulibaly, puis d’ajouter : « Au sortir de cette conférence, nous attendons des étudiants de relayer auprès de leur entourage, ce qui a été communiqué lors de cette conférence par les panelistes… ».

Et comme paneliste, les étudiants ont fait appel à Dr Arsène  Brice Bado, Vice-président aux études et aux relations internationales du CERAP/UJ, Enseignant-chercheur, politologue et auteur,     ainsi que KPADONOU Rivaldo, Spécialiste en changement climatique et croissance verte à la Banque Africaine de Développement (BAD).

Le premier cité s’est penché sur le financement climatique et le développement durable, en mettant en avant les difficultés actuelles auxquelles sont confrontées les pays de l’Afrique de l’Ouest en manière de changement climatique. Il a déploré le fait que l’Afrique subsaharienne soit l’une des régions du monde les plus affectée par les effets du changement climatique, mais qui reçoit très de peu financement pour lutter contre ce fléau. Pour lui, c’est une injustice qu’il faudra chercher à résoudre.

Quant au représentant de la BAD, il a dans un premier temps salué l’initiative des étudiants du Cerap. Il est revenu sur les notions de changement climatique, financement durable, et plusieurs autres notions relatives à son domaine d’expertise. « Le financement durable à un moment donné ne concernait que le domaine public, mais maintenant ce n’est plus cela. C’est l’ensemble du système social qui s’implique désormais. Il y a les acteurs privés qui y participent, les banques de développement, les banques d’investissement, les entreprises sont de plus en plus appelés à participer au changement climatique… et les jeunes doivent s’approprier cela pour pouvoir répondre à leur défi professionnel de demain », a-t-il soutenu.

 

Gaël Z

Partarger cet article

En lecture en ce moment

CAFOP : Abdoulaye Kouyaté explique pourquoi la formation passe à 3 ans

Assainissement/ Gestion des boues de vidange : Acteurs, experts et chercheurs formés sur la nouvelle boite à outils