Atteinte à la liberté de la presse : le journaliste ghanéen Ahmed Hussein-Suale assassiné à Accra





atteinte-a-la-liberte-de-la-presse-le-journaliste-ghaneen-ahmed-hussein-suale-assassine-a-accra


Un enquêteur sous couverture et un membre clé de l'équipe d'investigation privée d'"Anas Aremeyaw",  Anas Tiger Eye et Ahmed Hussein-Suale, ont été abattus, tard dans la nuit du mercredi 16 janvier 2019, à Madina, à Accra, par des hommes non-identifiés alors qu'ils rentraient chez eux à moto.

Ahmed a été touché à trois reprises, deux fois à la poitrine et un autre au cou. Il enquêtait sur la corruption dans le sport et avait épinglé des magistrats, signale-t-on

Le journaliste qui était cité en exemple par toute la grande famille de la presse africain était même présent à la 20e édition de la soirée des Ebony, le samedi 8 décembre 2018, au palais des congrès du Sofitel Hotel Ivoire.

L’assassinat d’Ahmed Hussein-Suale est selon certains observateurs, une grosse déception car le Ghana est classé parmi les premiers pays en matière de liberté de la presse dans la sous-région ouest africaine

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Après 5 jours de grève : Les agents de santé à leurs postes

Samuel Eto’o: «Il faut un sursaut d’orgueil» en Afrique face au coronavirus