Fif : Lancement de campagne de Didier Drogba, l'intégralité de son discours





fif-lancement-de-campagne-de-didier-drogba-lintegralite-de-son-discours


L'ancien capitaine des Éléphants de Côte d'Ivoire, Didier Drogba, a officiellement démarré sa campagne dans le cadre de l'élection  à Fif , ce lundi 18 avril 2022 à Sofitel Hotel Ivoire en présence de plusieurs personnalités ivoiriennes.   L'icône nationale  du football ivoirien a réaffirmé sa volonté de contribuer  à la renaissance du football ivoirien.  Voici l'intégralité de son discours ainsi que quelques images de cet événement.  

 

 

Mesdames et Messieurs, Honorables invités Chers amis de la presse,


Je voudrais adresser mes sincères remerciements à toutes et à tous pour avoir répondu présents à notre invitation à cette conférence de presse qui marque le lancement officiel de la campagne pour l’élection à la présidence de la fédération ivoirienne de football.

 

Je suis particulièrement heureux que vous soyez venus aussi nombreux à cette rencontre importante, 
signe de l’intérêt que vous accordez à cette élection qui depuis le début déchaine tant de passion.


C’est avec une joie immense que je me tiens devant vous ce jour, et avec une grande fierté que je viens vous présenter les membres de mon Comité Exécutif. 


Ces femmes et hommes de grande qualité, que j’ai eu l’opportunité de coopter personnellement et qui ont, soit dit en passant librement choisi de m’apporter leur soutien à titre personnel. 

Ceux-ci ne représentent en aucun cas les intérêts d’un quelconque opérateur économique. Les valeurs communes qui nous rassemblent, et autour desquelles s’articule le Projet renaissance sont, l’engagement, l’ambition et l’innovation.

Je suis heureux de venir vous présenter le programme du projet de la Renaissance du football Ivoirien. J’avais tellement hâte!

J’ai observé avec attention tout l’engouement que suscite ma candidature depuis le départ. 

Le football est un sport fédérateur, rassembleur, créateur d’espoir et de développement inclusif. 

Ainsi, l’ensemble de la population se sent naturellement investie du sujet. 

Comment peut on s’étonner face à cette implication, de femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, sans distinction. 
Le football nous concerne toutes et tous.

Il me revient souvent que l’on s’étonne que le débat se passe sur les réseaux sociaux; Ne sommes nous pas dans l’ère même du digital et des réseaux sociaux?

Ce sont des lucarnes modernes, accessibles à tous, à la disposition de la jeunesse Africaine et qui a mon sens sont utilisées légitimement, dès lors que l’on reste dans le respect des règles et dans le débat d’idées et non de personnes.

Il est inédit dans l’histoire des élections de la fédération ivoirienne de football que l’ensemble des ivoiriens se sentent impliquer ainsi,  et je m’en réjouis. 

Il est plus que temps que l’institution évolue dans le sens de la transparence, de la bonne gouvernance et de la modernité des process afin que l’ensemble des acteurs puissent bénéficier de ce qui leur revient…dans le but de la performance.

A l’image dudit engouement populaire, ma candidature est celle de l’unité, de la vérité, elle est celle des acteurs, de toutes et de tous. 

 

Le pré-requis indispensable quant à l’avenir du football Ivoirien est bel et bien l’unité. 

Une atmosphère de discorde et de mésentente telle que celle que nous connaissons depuis de trop longues années, n’est favorable qu’à l’échec. 

Je veux unir et réunir autour de valeurs de paix, de travail, des valeurs fondamentales du sport et du football en particulier. 

C’est un sport d’équipe et de fédération (sans mauvais jeu de mot). C’est dans ce sens qu’il faut oeuvrer.

La motivation même de ma présence au sein de cette aventure, est naturellement et avant tout une idéologie, une cause, un sacerdoce. 

Je viens avec la conviction profonde qu’il est URGENT de revenir à des valeurs simples et évidentes. 

Il est URGENT de se tourner vers le côté HUMAIN bien avant de songer au développement plus général de l’institution qu’est la FIF. 

Les acteurs du football Ivoiriens sont piégés par un système qui leur a fait accepter l’INACCEPTABLE. 

Ce sont leurs dignités, leurs droits, leurs perspectives et leurs avenirs qui sont conditionnés et bafoués. 


On a voulu nous convaincre que tout ceci était normal mais il n’en est rien.

 


Je suis conscients que le changement fait peur, il est toujours délicat et difficile de briser les habitudes mais lorsque l’on parvient à un éveil de conscience il est ensuite aisé de s’habituer à vivre mieux et à se conformer à ce qui est juste.

 

Je suis aujourd’hui candidat pour rendre justice à l’ensemble des acteurs du football. Même à ceux qui ont été instrumentalisés contre moi, contre le projet de la Renaissance, contre eux mêmes.

Pourtant, le programme de la Renaissance s’articule avant tout, autour du bien-être des acteurs sans lesquels le football ne saurait exister. 


Les présidents de clubs, personnages centraux dans le dispositif, à qui je souhaite donner tous les moyens nécessaires afin qu’ils insufflent de nouveau, un sentiment d’espoir, d’apaisement, de performance et d’excellence à l’ensemble des maillons de la chaines. 

 

Les joueurs, nos jeunes frères et soeurs qui peinent à retrouver espoir et dont toute perspective d’avenir est remise en questions;

Les entraineurs, qui manquent de moyens, d’infrastructures et de formation; 

les Médecins qui sont démunis d’outils pour soutenir nos joueurs;
et enfin les arbitres qui ne perçoivent plus de réelles rémunérations.


Les piliers stratégiques à développer dès ma prise de fonction sont les suivants:

- Les acteurs, en premier lieu. 
Il est primordial avant toute chose de s’atteler à revoir leurs status; oeuvrer à la mise en place de programme d’ACCOMPAGNEMENT, de FORMATION et de MODERNISATION des clubs.


- Les INFRASTRUCTURES sont à leur tour ESSENTIELLES à DÉVELOPPER , MODERNISER et ENTRETENIR afin de bénéficier rapidement d’un parc de stades et de centres de formation décentralisés permettant d’élever le niveau des championnats, d’attirer les sponsors, et de faire éclore de nouveaux talents. 

 

- Le cadre légal et l’économie de l’industrie, est un point important puisque le secteur évolue et les textes ne sont pas suffisamment mis à jour.
Il faut les réformer en profondeur et de façon plus régulière afin qu’ils soient adapter aux réalités actuelles et qu’ils épousent une vision prospère de l’avenir du football.


- Les formations, qui sont l’essence même du développement, et donc évidement de l’industrie du football sont omniprésentes à chaque étape du processus. 


L’ensemble des acteurs doivent en bénéficier de façon continue. Pour se faire je suis déjà accompagné par de grands professionnels ivoiriens et internationaux qui sont à notre disposition pour nous donner tous les outils nécessaires afin de nous moderniser davantage. 

En ce point je souhaite apporter un aspect inédit: 

Je TIENS PARTICULIEREMENT A CE QUE LA PRESSE IVOIRIENNE PUISSE BENEFICIER ELLE AUSSI DE FORMATION. 

Il faut absolument impliquer celle-ci afin que nos journalistes sportifs, porteurs du message et en cela acteurs du secteur, puissent retrouver la place qui leur revient au sein de la grande famille du football et recevoir l’information aisément. 
Pour ceci des outils modernes seront proposés et mis à leur disposition.

 

Tout programme engage une promesse. Et c’est de façon solennelle que je me tiens ici ce jour afin de réaffirmer celles que je compte tenir dès mon élection.

 

Je m’engage à poser des actions fortes à l’endroit des clubs, à l’endroit des acteurs au niveau social et sociétal, puisque le Projet Renaissance est avant tout un projet sociétal!


Pour les clubs,
- je me suis donné les moyens de très rapidement pouvoir augmenter drastiquement les
subventions. 

Passant de 75M à 150M pour les clubs de ligue 1, de 20 à 50M pour les clubs de ligue 2, et de 15 à 30 M pour les clubs de ligne 3. 

Ceci leur permettra d’être réellement autonomes et de pouvoir fonctionner correctement avant même que de nouveaux avantages, liés aux sponsors et autres leviers, leur soient mis à disposition.

 

Dès mon élection je ferais en sorte que l’on bénéficie de subventions pour terminer les championnats en cours.

- Je me suis engagé à doter chaque clubs, toutes ligues confondues, de cars pour leurs équipes. 

En effet il faut être cohérent. Le désir qui m’anime de décentraliser le football sur l’ensemble du territoire ivoirien, ne peut se faire que si les moyens sont donnés aux clubs de se déplacer aisément. Ce sera donc le cas!


- Un cahier des charges comprenant des objectifs précis sera rédigé afin de pouvoir moderniser le fonctionnement des clubs.
Il faut les réformer en profondeur afin qu’ils soient adaptés aux réalités actuelles et qu’ils épousent une vision prospère de l’avenir du football.


- Les coopérations régionales et internationales doivent être incluent en priorité dans ce processus de modernisation. 

Celles-ci doivent être mise en place en lien avec les vecteurs de formation, de développement des infrastructures, et de partenariats de haut niveau.

 - Enfin dans ce contexte inclusif et participatif, 
la mise en place d’un espace de travail collaboratif sera offert immédiatement afin de palier à l’absence de siège et de services administratifs pour la majeure partie des clubs.

Pour les acteurs,

- Par le biais de ma fondation, mais aussi de partenaires stratégiques historiques, je compte mettre à
disposition des plateformes permettant des formations à distance par le biais de séminaires, d’alphabétisation numérique et de mooc de haute qualité. 

Ceci permettra aux joueurs et acteurs en général de pouvoir préparer sereinement leur « après carrière »

- Je suis très engagé dans la parité des genres. Le monde évolue considérablement dans ce sens et la place des femmes est centrale dans le développement de tout projet. 

Aussi, je compte valoriser le championnat féminin et oeuvrer à développer les performances des joueuses!


- Un programme immobilier pour faciliter l’accès au logement à l’ensemble des acteurs sera mis en place dès ma prise de fonction. J’ai déjà à mes côtés des partenaires concrets prêts à travailler avec nous dans ce sens.

- L’assurance maladie devra être effective immédiatement.

- Enfin un programme d’investissement est en cours de rédaction afin de permettre aux acteurs notamment les joueurs et joueuses, de préparer leur reconversion (investissement commun agro pastoral par exemple)


Honorables invités, Mesdames, Messieurs, Chers amis de amis de la presse,

À ce stade de mon propos je tiens à vous réitérer tout mon engagement fraternel, toute ma détermination à accompagner humblement le football ivoirien vers de nouvelles heures de gloire. 

La côte d’Ivoire est une grande nation et nous sommes depuis plusieurs années dans un process de développement et d’émergence. 

Il est urgent que le football, vitrine incontournable de notre drapeau, soit à la hauteur des ambitions économiques et sociales de notre cher pays. 

Le football, au delà de sa dimension sociale, est un outil puissant de développement et une lucarne forte de publicité pour notre patrie. 

Ensemble, tous ensemble, remettons nous au travail humblement, dans un soucis commun d’excellence et de performance, afin que les générations qui nous succèdent puissent retrouver l’espoir et les valeurs de fraternité, de courage, de bienveillance et de travail.

Je vous remercie,

Didier Drogba

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Déclaration du gouvernement relative à la Journée mondiale des toilettes, célébrée ce jeudi 19 novembre 2020 (Communiqué)

L’émouvant hommage de Copa Barry à la mère de Didier Drogba